RDV par téléphone
auprès du secrétariat :




Du lundi au vendredi de 9h à 17h





RDV en ligne
sur Doctolib :


 



Fibrome Utérin

fibrome utérin est une tumeur bénigne qui grossit dans la paroi utérine. Seul ou en groupe, les fibromes peuvent devenir volumineux et entraîner une augmentation de la taille de l’utérus lui-même.

Les fibromes utérins sont très fréquents : 20 à 40 % des femmes de plus de 35 ans ont un fibrome d’une taille significative.

Quels sont les symptômes du fibrome utérin?

Les fibromes n’entraînent pas toujours de symptômes, mais dans certains cas, leur localisation et leur taille peuvent entraîner des symptômes gênants. Des douleurs pelviennes, des sensations de lourdeurs au niveau du pelvis ou du dos ou des règles prolongées abondantes en sont des symptômes fréquents. Une constipation persistante dans le temps, une envie fréquente d’uriner, des douleurs pendant les rapports sexuels ou une augmentation de la taille de l’abdomen sont des signes pouvant alerter.

Ces symptômes s’améliorent généralement après la ménopause. Toutefois, ils peuvent persister malgré un traitement hormonal de substitution.

 Comment est établi le diagnostic du fibrome utérin?

Le diagnostic de fibrome est généralement fait à l’examen gynécologique et confirmé par une échographie abdominale ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Comment traite-t-on le fibrome utérin?

Parfois, les fibromes sont asymptomatiques et ne sont donc pas traités. Lorsqu’ils sont symptomatiques, le traitement médical proposé peut aider à les contrôler: un traitement hormonal et anti-inflammatoire peut sufir.

Toutefois, quand le traitement ne suffit pas ou que les fibromes continent de grossir après l’arrêt du traitement, les différentes possibilités de traitement sont :

  •  L’embolisation utérine: Cette technique vise à occlure, avec des microbilles de la taille de grains de sable, les artères nourricières du fibrome, bloquant ainsi sa vascularisation, l’asséchant et entraînant sa régression. Une angiographie des artères utérines est réalisée. Un petit cathéter est inséré dans l’artère au niveau de l’aine, permettant de repérer les artères responsables du ou des fibromes. Le largage des particules est effectué dans ces artères utérines, gauches et droites, sous contrôle radiographique. Cette intervention se pratique au bloc opératoire, sous légère anesthésie. Une courte hospitalisation de quelques jours permet surtout de contrôler les douleurs post-opératoires. La reprise d’autonomie est rapide. La récupération complète et la reprise du travail se font entre 2 jours et 3 semaines, selon les femmes et l’importance des fibromes.

  • La myomectomie: pratiquée par les chirurgiens gynécologues, cette intervention permet d’enlever uniquement les fibromes et de préserver l’utérus. Cela permet à la femme qui le désire d’avoir des enfants.

 

  • L’hystérectomie totale: Cette ablation de l’utérus peut aussi être proposée par les chirurgiens gynécologues aux patientes qui ne désirent plus de grossesse. Sous anesthésie générale, l’hystérectomie nécessite 3 à 4 jours d’hospitalisation.